maxresdefault

La vidéo 360 : le meilleur mariage entre l’information et l’émotion ?

L’utilisation de la vidéo dans le développement d’une marque n’est plus à prouver : faire passer un message tout en suscitant de l’émotion n’aura jamais été aussi efficace que par ce biais là. Aujourd’hui, une révolution se profile dans le domaine audiovisuel : la vidéo 360. Finie la barrière du cadre. La vidéo 360 permet de regarder autour de soi, de choisir ce que l’on veut voir et à quel moment. Toujours plus d’informations pour toujours plus d’émotions serait le leitmotiv des contenus 3.0. Néanmoins celle-ci nécessite quelques ajustements pour bien communiquer.   Une vidéo 360 c’est quoi ?   Une vidéo 360° c’est une vidéo dont le tournage ou la réalisation s’est effectué dans toutes les directions de manière simultanée. C’est à dire que, par la suite, la projection de la vidéo permettra au spectateur d’avoir le contrôle sur la direction dans laquelle il regarde la scène. Soit en haut, en bas, latéralement, ou derrière lui. Pour vous aider à visualiser, c’est comme si vous etiez mis au centre d’une scène d’un cirque dont les gradins seraient devenus le lieu du spectacle. Et tous les artistes pourraient présenter leur numéro autour de vous. IMG_46501 En revanche, le spectateur ne peut pas se déplacer dans la vidéo sauf si l’appareil utilisé pour enregistrer la scène se déplace. Il peut néanmoins contrôler la vitesse de lecture de ce qu’il voit. Ces contrôles de direction et de vitesse se font via périphériques externes (souris, clavier) ou détecteurs de mouvement. La vidéo peut être vue sur un écran d’ordinateur ou tablette ou via un casque de réalité virtuelle pour plus d’immersion. Aujourd’hui, faire des vidéo 360 devient de plus en plus accessible pour le commun des mortels grâce, notamment, à des caméras vidéo spécifiques, sortes de sphères regroupant plusieurs petites caméras à grand angles. Les maîtres mots de cette nouvelle approche sont : l’immersion et l’interactivité. Pour apprécier l’expérience au maximum, mieux vaut utiliser un casque de réalité virtuelle. Si le plus connu – et utilisé chez L’Avenue Digital Media – reste le casque Oculus, une grande variété de types de casques et de marques ont vu le jour. Une simple recherche Google vous le confirmera. Le casque Oculus étant dans le haut de gamme des casques de réalité virtuelle. Il est plutôt destiné à des expériences de 3D temps réel qui supposent plus d’interactivité de la part de la personne que des vidéos 360°. Ces dernières sont d’avantage à allier aux cardboards, dispositif qui permet de construire son propre casque de réalité virtuelle grâce à un kit et un smartphone. Plus rudimentaire qu’un vrai casque comme l’Oculus, il permet néanmoins de visionner des vidéo 360° à bas coûts de manière tout aussi captivante. how-it-works_2x La vidéo 360, à quoi ça sert ?   De nombreux domaines sont en train de s’intéresser à l’utilisation de la vidéo 360 mais on peut noter que le marketing en a fait son cheval de Troie pour proposer des publicités ou films institutionnels toujours plus attractifs. En effet, une suite d’évèmenents récents semblent confirmer cette tendance à venir comme le fait que Facebook et Youtube ont annoncé la prise en charge de la vidéo 360 la même année ; ainsi que la mise en place de partenariats avec Netflix, GoPro, Minecraft et Discovery, entre autres. Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, disait d’ailleurs à ce sujet :   “Il y a une nette tendance de la technologie qui permet aux gens de partager des contenus de plus en plus riches. Il y a 5 ans, la plupart du contenu sur Facebook était du texte. Maintenant ce sont des photos. En avance rapide de 5 ans et ce sera la vidéo. Après, il y aura les contenus immersifs comme la réalité virtuelle.”   Fini l’accostage de Hot Dogs géants à grand coup de flyers et de décibels élevés dans les rues, place à la publicité 3.0. Place aux nouvelles technologies dans le quotidien. Place à un consommateur toujours plus immergé dans son futur potentiel. Le fait que le casque de réalité virtuelle Oculus – racheté par Facebook – soit commercialisé depuis le début de cette année ajoute encore d’avantage d’importance à l’utilisation quotidienne de la vidéo mais – et surtout – de la vidéo 360. Celle-ci permettant de correspondre au besoin d’interactivité toujours plus grandissant des utilisateurs. Ainsi, la vidéo 360 tend à se développer dans des domaines variés tels que le film institutionnel, le reportage/documentaire ou encore le tourisme. Plusieurs entreprises et professionnels s’y risquent ouvertement. L’actrice, Susan Sarandon, a effectué en volontariat une série de vidéos sur les réfugiés de Lesbos et leur traversée avec cette approche. Au niveau du tourisme, nous pouvons prendre pour exemple l’équipe de Val Thorens lors du salon “Grand ski” à Chambéry en ce début d’année 2016. Celle-ci a décidé de développer sa communication par la création de vidéos 360 et l’utilisation d’un matériel de présentation immersif adapté. Le but ? Offrir à la fois une expérience unique et une découverte insolite de la région. A terme, ce genre d’équipements pourrait se généraliser au point de permettre aux personnes en situation précaire de vivre des expériences similaires à un voyage…sans bouger de chez eux (ou de leur agence de voyage la plus proche). Un nouveau type de service est en marche. L’Institut culturel de Google contient plus de 63 000 œuvres d’art de 108 musées accessibles en ligne. Quelques grands groupes hôteliers ont emboîté le pas aux musées comme le Carlson Rezidor Hotel Group ou encore Best Western International. L’immobilier n’est pas en reste. Secteur dont les clients sont toujours plus exigeants, le faire de pouvoir se projeter encore d’avantage grâce à la vidéo 360 est un atout indéniable. Cela induit aussi de repenser aussi bien la relation client, le contenu vidéo que la façon de présenter les biens immobiliers. Il faut savoir raconter l’histoire de la propriété tout en permettant au client de se projeter, de l’aider à voir les rénovations possibles, les choix décoratifs…autant d’éléments qui amènent à penser plus sérieusement le storytelling de l’agence et du bien pour un impact plus grand sur le choix décisionnel. La vidéo 360 a alors pour but d’engager d’avantage le client dans sa recherche. Plusieurs stratégies peuvent s’offrir via ces vidéos comme :

  • Des vidéos d’appat sur un réseau social qui donnent envie et captent l’audience pour la renvoyer vers le détail de l’annonce.
  • Des vidéos exclusives sur Facebook pour rediriger les gens sur votre page ou profil
  • Des vidéos informatives pour amener le vendeur vers vous et aider votre référencement
  • Etc.

Quelque soit le milieu, l’objectif reste le même : promouvoir et informer sur un bien ou un lieu en permettant de le visualiser sans contrainte/sous toutes les coutures. en allant plus loin il s’agit aussi de faire vivre des expériences d’une manière jusqu’à inaccessible, autrement qu’en étant sur place, comme des concerts ou des clips 360. Néanmoins, quelques bémols s’imposent. En effet, difficile de savoir s’il serait vraiment appréciable de regarder un film en entier de cette manière car on passe son temps à tourner la tête ou la tablette dans tous les sens pour ne rien rater. Malgré tout, des tentatives voient le jour comme le court métrage Henry qui permet de suivre les aventures d’un jeune hérisson. Plus connue, la vidéo promotionnelle de Stars Wars d’une course de modules.   _85717553_f0c55cc2-f1d4-46c5-a5b5-36398b946398   Dans un avenir proche, nous pouvons imaginer reconstitutions historiques, criminelles ou de découverte via ces vidéos 360. Le partage de l’information n’aura jamais été aussi captivant…et immergeant. Actuellement, l’expérience de la vidéo 360 passe plutôt par le smartphone et la tablette, via les cardboard, pour toucher un large public qui estime que les nouveaux matériels tels que le casque de réalité virtuelle sont à un prix prohibitif.

×

Comments are closed.